Le candidat présidentiel du mouvement Pachakutik, Yaku Perez, a exprimé son soutien à la suggestion de Simon Espinoza, membre de la Commission anti-corruption, afin que, selon le candidat présidentiel, "les militaires des Forces armées interviennent dans le scrutin".

Sur un texte publié sur sa page facebook, Yaku Perez suggère que la justice doit s'occuper du candidat de la Révolution citoyenne, Andres Arauz, dans le cas d'un prétendu financement -non prouvé et nié par les interessés- de la guérilla colombienne ELN. Il stipule aussi que les autorités électorales doivent être destituées, que le premier tour des élections présidentielles doit être annulé (mais pas les législatives qui pourtant ont bénéficié de la même organisation électorale) et que les Forces armées interviennent. 

Le néolibéral indigéniste Perez propose ni plus ni moins que d'annuler le scrutin démocratique du 7 février 2021 et que les militaires prennent le relais. Drôle de proposition pour quelqu'un que nos médias s'évertuent à faire passer pour une personnalité politique "de gauche". 

Rappelons que Yaku Perez a soutenu le coup d'État militaire contre Evo Morales en 2019 ainsi que les coup d'État judiciaire contre Dilma Roussef et Lula au Brésil. Un juge de la cour suprême vient d'ailleurs d'annuler les condamnations de ce dernier au Brésil. 

 

Source: Les 2 Rives