Lors d'une conférence de presse, le ministre des affaires étrangères du Paraguay a exprimé "être confiant que l'accord entre l'Union Européenne et le Mercosur pourrait être signé en novembre prochain sous les présidences tournantes de l'Uruguay pour le Mercosur et de l'Allemagne pour l'UE". 

Cet accord a été durement critiqué tant en Europe qu'en Amérique Latine par les acteurs de l'économie réelle qui voient dans cette nouvelle offensive néolibérale une façon de détruire le tissu économique agricole européen et d'augmenter l'asservissement technologique en Amérique Latine. 

Pour une analyse approfondie des liens entre l'Union européenne et le Mercosur, nous recommandons l'analyse de Paul-Émile Dupret pour Les 2 Rives.