Le ministre vénézuélien des affaires étrangères, Jorge Arreaza, et l'ambassadeur de Turquie au Venezuela, Şevki Mütevellioğlu, ont procédé ce mercredi à l'échange de notes sur le traité de développement du commerce entre les deux pays.

Le chef de la diplomatie vénézuélienne a déclaré que "ce traité vise à renforcer le commerce entre les deux pays grâce à de nouvelles dispositions douanières qui entreront en vigueur le 31 août".

Arreaza a souligné que "nos économies sont capables de se compléter et non de se concurrencer. Avec cet accord commercial, nous allons progresser dans la diversification de notre économie".

Alors que la Turquie et le Venezuela font tous deux l'objet de sanctions unilatérales imposées par les États-Unis, ce traité est un instrument qui constitue une avancée commerciale importante dans le développement économique. Il ne s'agit pas d'un accord de libre-échange qui chercherait à ce qu'une économie se superpose à l'autre.

Pour sa part, l'ambassadeur turc a déclaré que "nous sommes ici pour conclure un accord commercial qui entrera en vigueur le 31 août, accepté et ratifié par les présidents Recep Tayyip Erdogan et Nicolas Maduro". Il a ajouté que l'accord est un moyen de motiver les investisseurs et de faciliter les processus commerciaux, ainsi que de gagner en importance dans le développement des relations bilatérales entre les deux pays.

Le diplomate turc a conclu en disant que le potentiel de la Turquie et du Venezuela ne se concurrencent pas mais se complètent et que cela profite au commerce bilatéral dans une relation gagnant-gagnant.

 

Source: Telesur - Traduction: Romain Migus