Le ministre vénézuélien des affaires étrangères Jorge Arreaza s'est entretenu avec le gouverneur de la État brésilien de l'Amazonas, Wilson Lima, pour évoquer le manque d'oxygène pour alimenter les patients en Covid-19 dans la capitale de l'État, Manaus.

"Sur instruction du président Nicolas Maduro, nous avons parlé avec le gouverneur de l'État d'Amazonas Wilson Lima pour mettre immédiatement de l'oxygène à sa disposition afin de répondre à l'éventualité sanitaire à Manaus", a déclaré le responsable vénézuélien.

Comme souligne la journaliste brésilienne Fania Rodriguez sur son compte Twitter, "c'est ironique que dans le poumon du monde -l'Amazonie-, les gens meurent par manque d'oxygène".

Les brésiliens ont été abandonnés à leur sort dans la pandémie du Covid 19 par le président Bolsonaro et son gouvernement. Ce dernier est un des fer de lance des attaques et menaces militaires contre le Venezuela.

Alors que le pays caribéen subit un blocus criminel de la part des États-Unis et de ses satellites, il n'a pas hésité à venir au secours des citoyens brésiliens, en partageant ses réserves de bonbonnes d'oxygènes avec les hôpitaux de Manaus.