Les autorités du Conseil National Electoral (CNE) ont présenté le premier bulletin officiel des élections régionales et municipales qui se sont déroulées dans la nation sud-américaine, au cours desquelles le Parti Socialiste Uni du Venezuela (PSUV) a remporté 20 des 23 régions en litige.

Le président du CNE, Pedro Calzadilla, a indiqué que le taux de participation a été de 41,80 % de la population convoquée, soit 8 151 793 citoyens.

En outre, avec une transmission de 90,21 % des voix, il a déclaré que les candidats du PSUV ont remporté la majorité des régions du pays, ainsi que la mairie de Caracas (capitale).

Selon les chiffres donnés par le président du CNE, les postes de gouverneurs ont été répartis comme suit :

Le PSUV a gagné dans les États d'Amazonas (40,16 %), Anzoátegui (45,98 %), Apure (43,33 %), Aragua (51,76 %), Barinas (42,10 %), Carabobo (54,94 %), Delta Amacuro (59,95 %), Falcón (43,39 %), Guárico (47,07 %), La Guaira (50,12 %) et Lara (45,91 %).

Ils ont également gagné à Mérida (40,42 %), Miranda (48,19 %), Monagas (45,59 %), Portuguesa (45,78 %), Sucre (46,71 %), Táchira (41,03 %), Trujillo (41,48 %) et Yaracuy (45,89 %).

En revanche, l'opposition du pays a gagné dans trois États, dont deux sont allés à la Mesa de la Unidad Democrática (MUD), Cojedes (48,52 %) et Zulia (56,90 %), et la région de Nueva Esparta à Fuerza Vecinal (42,56 %).

M. Calzadilla a souligné que le peuple vénézuélien s'est une nouvelle fois présenté aux bureaux de vote pour exprimer sa volonté populaire. "C'est l'esprit démocratique du peuple vénézuélien qui a prévalu", a-t-il déclaré.

Le recteur en chef du CNE a réaffirmé que la journée électorale "s'est déroulée dans le calme, sans qu'aucun événement notable ne vienne entacher la force de ce processus électoral".

L'organisme électoral a permis à 21 159 846 Vénézuéliens de se rendre dans les bureaux de vote et d'élire leurs représentants à 3 082 postes publics.

La population a voté pour élire 23 gouverneurs, 335 maires, 253 législateurs et plus de 2 471 conseillers. Le 26 novembre, les peuples autochtones éliront leurs représentants.

 

Source: Telesur - Traduction: Romain Migus