Le secrétaire de la Fédération nationale des travailleurs du secteur agricole, industriel et de l'irrigation, Juan Herrera Huanca, a rejeté le projet de loi que l'exécutif péruvien tente de faire approuver.

La Fédération a présenté au gouvernement national des lignes directrices pour l'élaboration d'une nouvelle loi agraire, que le secteur du travail décrit comme une moquerie de leurs droits, puisqu'elle n'établit aucun avantages salariaux.

Avec des mobilisations populaires continues et des barrages routiers, ils ont rejeté la norme approuvée par la Commission de l'économie et que le Congrès a l'intention d'approuver.

Huanca dénonce le fait que le projet ne vise pas à bénéficier aux travailleurs du secteur agricole. La Fédération et les organisations agricoles demandent l'abrogation de la loi de promotion agraire qui accordait des régimes de travail et fiscaux favorables aux entreprises et affectait les droits du travail ; et que cette nouvelle loi ne reflète pas ces demandes.

La nouvelle loi réduit progressivement les exonérations fiscales accordées aux entreprises agro-exportateurs.

La dirigeante Susan Quintanilla du Comité de lutte des travailleurs de l'agroexportation de la région sud d'Ica, a déclaré qu'il n'est pas permis à l'État de négliger le travailleur afin de donner la priorité aux entreprises.

 

Source: Telesur - Traduction: Romain Migus