Le président de la République dominicaine, Luis Abinader, a annoncé qu'il retirait la proposition de nouvelles taxes incluses dans le projet de budget 2021.

"Pour l'année 2021, nous n'aurons pas de nouveaux impôts", a déclaré le président dominicain, indiquant qu'il présentera au Congrès un ordre du jour qui modifie le projet de loi sur le budget général de l'État 2021, envoyé à l'assemblée législative la semaine dernière.

Luis Abinader a expliqué qu'il retirait la proposition parce qu'il avait conclu un accord avec le secteur financier et la société minière Barrick Gold, dont il recevait des "avances sur ses engagements envers l'État".

Selon le président, avec le paiement de la compagnie minière, il sera possible de disposer "de ressources équivalentes aux nouvelles mesures fiscales proposées dans le projet de loi de finances".

L'initiative initiale d'Abinader comprenait de nouvelles taxes sur les paiements en devises étrangères, les services numériques et les revenus extraordinaires pour compenser la baisse des recettes fiscales causée par la pandémie. Il avait également proposé une taxe sur les 13ème mois.

La proposition du président avait été rejetée par les organisations sociales et politiques.

Le 5 octobre, le Parti de la génération des serviteurs de la République dominicaine a organisé une manifestation sur la Plaza de Bandera pour rejeter les nouveaux impôts d'Abinader.

Avec l'étiquette #VolvemosConMasFuerza #ALaPlazaContraImpuestos, l'organisation politique a publié : "si vous en avez assez de tant d'impôts et de l'impunité, venez ce lundi 5 avec votre drapeau et votre affiche à la #PlazaDeLabandera à 5 heures de l'après-midi et ensemble disons au gouvernement #NoMasImpuestosRD. #Fight # #RecoverTheStolen# #NowN".

 

Source: Telesur - Traduction: Romain Migus