Référendum à Antigua-et-Barbuda pour se séparer de la couronne britannique

[TTW_POST_TERMS_ICON taxonomy="post_tag" ]
18 septembre 2022
[TTW_POST_TERMS_ICON taxonomy="post_tag" ]

Le Premier ministre d’Antigua-et-Barbuda, Gaston Browne, a annoncé qu’il convoquerait un référendum dans le pays d’ici trois ans pour que le peuple décide s’il veut rester attaché à la monarchie britannique ou proclamer une république.

« Cela ne représente aucune forme de manque de respect envers le monarque. Il ne s’agit pas d’un acte d’hostilité, ni d’une différence entre Antigua-et-Barbuda et la monarchie », a-t-il déclaré.

« Il s’agit d’une étape finale pour boucler le cercle de l’indépendance et devenir une nation véritablement souveraine », a-t-il déclaré.

Le pays des Caraïbes est l’une des 14 nations qui conservent la monarchie britannique comme chef d’État.

M. Browne a pris part à une cérémonie officielle avec d’autres dignitaires locaux, au cours de laquelle ils ont signé la proclamation confirmant le statut de leur nouveau roi, Charles III d’Angleterre, suite au décès cette semaine de la reine Elizabeth II.

Le Premier ministre a déclaré qu’il œuvrerait en faveur d’un référendum républicain, comme il l’a indiqué plus tôt cette année lors d’une visite de la famille royale dans les îles.

La reine Elizabeth a visité Antigua à trois reprises au cours de son règne, la dernière fois en 1985. Le prince Charles, tel qu’il était alors, lui a emboîté le pas il y a cinq ans en constatant les efforts de redressement après deux ouragans dévastateurs.

M. Browne devrait être réélu l’année prochaine et, s’il l’est, il introduira le référendum au cours de son prochain mandat.

Le Premier ministre Browne n’a pas caché son aspiration à remplacer la monarchie et à devenir une république.

Son parti travailliste d’Antigua-et-Barbuda est revenu au pouvoir en 2014 et M. Browne en est maintenant à la huitième année de son mandat.

La nation insulaire a obtenu son indépendance du Royaume-Uni en 1981 mais conserve le monarque britannique comme chef d’État, à l’instar d’autres nations des Caraïbes qui prévoient également de devenir des républiques, comme la Jamaïque.

Le Canada, l’Australie, la Nouvelle-Zélande, la Jamaïque, les Bahamas, le Belize, la Grenade, la Papouasie-Nouvelle-Guinée, les îles Salomon, Tuvalu, Sainte-Lucie, Saint-Vincent, Antigua-et-Barbuda et Saint-Kitts-et-Nevis reconnaissent la monarchie britannique.

Source: Telesur – Traduction: Romain Migus