Le Syndicat Unitaire des Télécommunications d'Uruguay (Sutel) a dénoncé ce samedi que l'Exécutif présidé par Luis Lacalle Pou, entend anéantir les projets du secteur pour affaiblir le travail public et privatiser l'entreprise.

Sutel affirme que la loi d'urgence (LUC) et la nouvelle loi sur les médias, cherchent à affaiblir l'entité et à la mettre en situation de désavantage concurrentiel par rapport aux grandes multinationales.

"La nouvelle loi sur les médias se moque de la décision de notre peuple qui, en 1992 et 2001, a été très clair dans les sondages et avec sa signature pour la défense du patrimoine et de la souveraineté nationale", a dénoncé le Sutel.

Le syndicat a averti que Lacalle Pou entend appliquer des méthodes similaires aux gouvernements du Parti national et du Colorado, qui cherchent à anéantir l'entreprise publique et à la remettre aux multinationales au détriment de la nation.

Suite aux dénonciations des travailleurs, les parlementaires du Front Amplio ont indiqué qu'ils sont attentifs à toute tentative de l'exécutif de présenter la proposition de la nouvelle loi sur les médias au Sénat et à la Chambre des députés.

 

Source: Telesur - Traduction: Romain Migus