L'ancien candidat à la présidence et leader du parti Colombia Humana, Gustavo Petro, a dénoncé ce jeudi que le président américain Donald Trump gouverne une partie du territoire de son pays.

"Trump gouverne une partie de notre pays, et chaque bande mafieuse en particulier d'autres parties du pays, l'État colombien est fragmenté par différentes armées, la balkanisation est un fait. Seul un peuple capable de retrouver sa force morale et démocratique pourrait reconstruire la Colombie", a déclaré Petro sur Twitter.

Hier, Petro avait également écrit sur le réseau social : "Comment des troupes étrangères peuvent-elles arriver en Colombie sans l'autorisation des États-Unis, comme l'exige la Constitution nationale ?

Les commentaires du leader progressiste surviennent quelques heures seulement après que l'ambassade américaine à Bogota ait confirmé l'arrivée prochaine d'un nombre important de militaires en Colombie.

Il s'agit de la Brigade d'assistance aux forces de sécurité (SFAB), qui travaillera pour la première fois avec un pays d'Amérique latine.

"La mission du SFAB en Colombie est une occasion de montrer notre engagement mutuel contre le trafic de drogue et notre soutien à la paix régionale, au respect de la souveraineté et à la promesse durable de défendre des idéaux et des valeurs partagés", a déclaré le commandant en chef du Commandement Sud des États-Unis (Southcom), l'amiral Craig Faller, cité dans le briefing diplomatique.

 

Source: La Radio del Sur - Traduction: Romain Migus