Daniel Ortega, le président du Nicaragua entré en fonction en janvier 2007, a inauguré 21 hôpitaux et six sont en construction, selon un communiqué du ministère nicaraguayen de la santé.

Les hôpitaux sont construits et équipés d'instruments de haute technologie, ainsi que des spécialistes nécessaires pour fournir des soins gratuits, de qualité et attentionnés à la population nicaraguayenne, a déclaré le ministère.

Le pays souverain s'est continuellement préparé aux menaces qui se sont présentées, comme en 2009, lorsqu'il a été confronté à la pandémie de grippe A H1N1, puis à la dengue, à la leptospirose, à la pandémie de Chikunyuga et à Zika.

En plus des hôpitaux, le gouvernement du Nicaragua a construit 16 centres de santé, 452 dispensaires, 128 centres de pré maternité. Les unités de santé dans le pays sont au nombre de 1565 alors que le pays n’en comptait que 209 en 1978, 1056 en 1990 et 1091 en 2007.

Comme conséquence de cette politique, la mortalité infantile a chuté de 29 pour 1000 naissances en 2006 à 12,8 en 2020. L’espérance de vie a augmenté de 3 ans sur la même période, passant de 73 à 76 ans.

D’autre part, le plan de sauvetage de la médecine traditionnelle et ancestrale initié en 2014 a permit l’ouverture de l’institut de médecine naturelle et thérapies complémentaires et de ses 17 filiales départementales, 188 cliniques de médecines naturelles.

Avec le programme « Todos con Voz », 188.550 personnes handicapés ont pu recevoir des soins entre prothèse, cécité, surdité et attention psychosocial pour les enfants.

Pour sa part, le ministère a souligné dans un communiqué que tout au long de la "période néolibérale" de 1990 à 2006, le droit à la santé a été retiré à la population, et que les services ont été privatisés.

En raison de sa constante préparation aux maladies, il a assuré que le Nicaragua est prêt pour la pandémie de covid-19, avec un réseau communautaire qui a participé à des visites de porte à porte pour la détection précoce de possibles patients.

 

Source: Linea Direct Portal - Traduction: Romain Migus