Un rapport rendu public par la Fondation nationale pour le Développement la NED, de par son sigle en anglais,  révèle les sommes importantes destinées à la subversion à Cuba.

Le rapport dévoile les sommes versées à plusieurs institutions latino-américaines et nord-américaines liées à des éléments favorables aux actes de terrorisme et à d’autres actions pour obtenir un changement de régime dans notre pays.

D’après le rapport de la NED, le Centre latino-américain pour la non-violence, basé aux États-Unis, a reçu en 2020 un total de 48 mille 597 dollars pour diffuser les actions d'une organisation appelée  «Coalition des travailleurs indépendants cubains».

Le site de la NED affirme que cette organisation promeut la non-violence comme outil pour encourager de prétendus changements politiques et sociaux en Amérique latine.

Et pourtant, il est dirigé par Omar López, l'un des directeurs de la Fondation nationale cubano-américaine tristement célèbre. Cette organisation, rappelons-le, a financé bon nombre d'actes terroristes et protégé Luis Posada Carriles et Orlando Bosh, responsables de l'explosion d'un avion cubain en plein vol avec 73 personnes à bord, en octobre 1976.

La directrice des relations internationales de la mal nommée coalition des travailleurs indépendants, est Joanna Masiubanska. Il s’agit d’une experte polonaise en «lutte stratégique non violente» et formatrice de «combattants non violents» tels que ceux impliqués dans les actes de déstabilisation au Venezuela connus sous le nom de «guarimbas».

Parmi les entités qui reçoivent de l'argent de la NED figure également Investigación e Innovación Factual A.C., basée au Mexique. Cette organisation aura reçu 74 000 dollars en 2020, pour recruter, former, conseiller et entraîner des «journalistes cubains indépendants».

Depuis fin 2020, les médias et les autorités cubaines dénoncent les financements des États-Unis reçus par les plateformes de communication dédiées aux campagnes anti-cubaines.

De même, la NED est pointée du doigt comme l'un des fronts qu’utilise la CIA pour véhiculer des fonds vers des groupes opposés au gouvernement de La Havane.

En octobre 2020, le site Internet Cuba Money Project, créé par la journaliste nord-américaine Tracey Eaton, a dénoncé la participation de la NED à l'octroi de fonds pour les médias privés dans la plus grande des Antilles.

 

Source: Radio Havana Cuba