Dans une déclaration publiée lundi, 11 prisonniers politiques mapuches incarcérés dans la prison chilienne de Lebu se sont déclarés en grève de la faim.

Dans le texte adressé au peuple mapuche, ils informent qu'ils entament "une grève de la faim en soutien à [leurs] frères de la prison de Angol et du Machi Celestino qui sont en grève depuis 64 jours".

"Avec cette grève de la faim, nous demandons au gouvernement (...) la liberté de nos frères, encore plus en ce moment de pandémie", poursuit le manifeste.

Les prisonniers politiques mapuches avec lesquels les plaignants sont solidaires ont entamé une nouvelle grève de la faim depuis le 4 mai, menée par le machi (autorité spirituelle du peuple mapuche) Celestino Cordova.

Les Mapuches sont un peuple indigène installé à l'extrême sud de la Patagonie. Plusieurs de leurs organisations réclament, principalement auprès de l'État chilien, plus de droits, d'autonomie et d'autodétermination.

D'autre part, ce lundi, une soixantaine de personnes ont défilé dans les rues de Temuco pour soutenir le machi Celestino Córdova. La manifestation pacifique a traversé les rues du centre de la capitale de l'Araucanie sous la surveillance des forces de police.

La marche est d'abord arrivée à la cour d'appel de Temuco, où trois représentants ont remis une lettre, préconisant la demande du machi d'obtenir de purger sa peine en résidence surveillé dans sa communauté.

 

Source: Telesur - Traduction: Romain Migus