Le président du Venezuela, Nicolas Maduro, a ratifié son engagement en faveur de la défense des droits des peuples indigènes à l'occasion de la célébration de la Journée internationale des peuples autochtones.

"En tant que fidèle défenseur de la cause ancestrale, je réitère, à l'occasion de la Journée internationale des peuples autochtones, mon engagement ferme à défendre et à garantir leurs droits. Je suis sûr qu'avec votre force spirituelle, nous avancerons dans la construction d'une humanité plus juste et plus égalitaire", a déclaré le chef de l'État sur son compte Twitter.

Depuis 1994, chaque 9 août est commémoré la Journée internationale des peuples autochtones, qui rappelle la réunion de 1982 du groupe de travail sur les multiples populations autochtones de la Sous-commission des Nations unies pour la prévention de la discrimination et la protection des minorités.

L'objectif de cette journée est de rendre ces communautés visibles, de mettre en évidence leurs revendications et la richesse culturelle apportée par les plus de cinq mille autochtones vivant dans quelque 90 pays du monde.

La ministre des peuples indigènes du Venezuela, Aloha Núñez, a appelé à l'unité de tous les peuples indigènes.

"Peuples du monde, construisons une organisation puissante pour lutter pour ceux qui voient encore leurs droits réduits ou qui sont persécutés pour avoir suivi les idéaux du socialisme ; l'unité se construit pour marcher ensemble dans la même direction où nous sommes tous également visibles", a exhorté la ministre lors d'un discours.

Elle a souligné que cette journée est propice à la reconnaissance par tous les pays du monde de la lutte des peuples indigènes sur chacun de leurs territoires et a assuré qu'au Venezuela, les plus de 40 groupes existants se sentent fiers d'être intégrés à la Constitution, où ils disposent d'un chapitre spécial qui promeut leurs droits.

 

Source: Prensa Latina - Traduction Romain Migus