L'ancien président brésilien Luiz Inácio "Lula" da Silva ne croit pas à la possibilité d'un coup d'État dans son pays contre le gouvernement de Jair Bolsonaro, tout en considérant un tel acte comme stupide car il ne voit pas de scénario approprié pour cela dans la nation sud-américaine.

Dans une interview exclusive avec le portail d'information Metrópoles, Lula a déclaré qu'il "démasquerait" l'ancien ministre de la justice et de la sécurité publique Sergio Moro s'ils avaient un débat en direct.

L'ancien président a également déclaré qu'il ne considèrent pas "que les forces armées puissent se lancer dans l'aventure d'un coup d'État. Le renverser serait facile, mais le plus difficile serait d'administrer le coup d'État".

Lula a cependant qualifié de positive la coalition que le gouvernement tente de former avec les législateurs du caucus dit "Centrão", un groupe non partisan qui a soutenu les gouvernements du Parti des travailleurs (2003-2016), le gouvernement de facto de Michel Temer (Mouvement démocratique brésilien, MDB) et qui cherche actuellement à former une alliance avec Bolsonaro.

Lula a également déclaré que s'il s'était présenté aux élections générales de 2018 (dans lesquelles Bolsonaro a gagné) "il aurait évidemment gagné l'élection au premier tour".

Il a rappelé que cela se serait produit si le ministre de la Cour suprême Luís Roberto Barroso ne l'avait pas inhabilité de la course à la présidence, ouvrant ainsi la voie à la victoire de Bolsonaro.

En ce qui concerne l'administration du président actuel, Lula a déclaré avec insistance que Bolsonaro "n'est pas celui qui gouverne vraiment le pays". Selon lui, le véritable dirigeant du Brésil est le ministre de l'économie, Paulo Guedes.

"Les gens doivent comprendre que Bolsonaro, dans ce gouvernement, est un bouffon. Guedes réduit les salaires, il réduit les droits", a déclaré l'ancien président.

 

Source: Telesur - Traduction: Romain Migus