Le criminel de guerre Elliot Abrams, envoyé spécial de Washington au Venezuela, parle des financements des USA à Juan Guaido et aux médias commerciaux

C'est la raison principale qui explique la position radicale de Juan Guaido. Pas question pour eux que le robinet de dollars se tarissent. Il leur est donc impensable d'envisager de nouvelles élections et de prendre le risque que les citoyens les éloignent de ce juteux business.

En ce qui concerne les médias d'opposition financés par les États-Unis (comme le rappelle Abrams), c'est extrêmement grave car, par ricochet, c'est cette propagande payée par Washington qui se retrouve dans nos médias. Vous êtes des victimes de propagande de guerre ! Ne le tolérez pas !