Les pays de la Caricom lancent un ultimatum aux USA pour le Sommet des Amériques

[TTW_POST_TERMS_ICON taxonomy="post_tag" ]
5 mai 2022
[TTW_POST_TERMS_ICON taxonomy="post_tag" ]

L’ambassadeur d’Antigua-et-Barbuda aux États-Unis, Ronald Sanders, a révélé que les pays de la Communauté des Caraïbes (Caricom) envisageraient de ne pas participer au « Sommet des Amériques », prévu en juin prochain à Los Angeles, si l’exclusion de Cuba, du Venezuela et du Nicaragua de la réunion devenait réalité.

Ronald Sanders a également appelé à la tenue d’un sommet États-Unis-Caricom, jeudi, lors d’un webinaire organisé par la Florida International University et le Center for Latin America and the Caribbean à Washington.

Cet appel a été lancé à la lumière du fait que le dernier sommet US-Caricom s’est tenu en Jamaïque il y a sept ans et que la politique des USA à l’égard des Caraïbes « n’a pas été efficace pendant cette période », a-t-il déclaré.

Il a décrit la politique américaine durant la présidence de Donald Trump (2017-2021) comme consistant à « diviser pour régner », notamment à l’égard de Cuba et du Venezuela ; tout en déplorant qu’il n’y ait pas eu de consultations de haut niveau depuis l’entrée en fonction du président Joe Biden sur la politique américaine à l’égard des Caraïbes.

Selon M. Sander, les États-Unis cherchent à isoler Cuba et à décourager les pays de la Caricom de nouer des liens avec la Chine.

De même, le fonctionnaire a affirmé que « si vous continuez à reconnaître (Juan) Guaidó, plusieurs États des Caraïbes ne participeront pas. Le Sommet des Amériques n’est pas une réunion étatsunienne, les Etats-Unis ne peuvent donc pas décider qui est invité et qui ne l’est pas ».

Notant que les responsables des uSA ne cessent de qualifier les Caraïbes de « troisième frontière », il a déclaré que « les États-Unis devraient favoriser le renforcement des relations avec les pays de la Caricom, notamment en les aidant à relever les défis qui leur sont directement liés, tels que le changement climatique ».

Ces derniers jours, le président mexicain Andrés Manuel López Obradodr a également annoncé son refus d’un sommet sans Cuba.

Source: Telesur – Traduction: Romain Migus

[TTW_POST_TERMS_ICON taxonomy= »post_tag » ]