Les USA autorisent Chevron à reprendre ses activités au Venezuela

[TTW_POST_TERMS_ICON taxonomy="post_tag" ]
27 novembre 2022
[TTW_POST_TERMS_ICON taxonomy="post_tag" ]

Ce samedi 27 novembre, il a été annoncé que les États-Unis ont autorisé Chevron Corporation à reprendre certaines activités au Venezuela, après les résultats obtenus lors du dialogue qui a eu lieu à Mexico entre le gouvernement du président Nicolás Maduro et les représentants de la droite vénézuélienne.

L’Office of Foreign Assets Control (OFAC) du département du Trésor américain a annoncé cette mesure et Chevron Corporation a immédiatement publié une déclaration.

« Suite à cette annonce et conformément à la politique du gouvernement américain, l’Office of Foreign Assets Control (OFAC) du département du Trésor a émis la licence générale (GL) 41 pour le Venezuela, qui autorise Chevron Corporation à reprendre des opérations limitées d’extraction de ressources naturelles au Venezuela », indique le communiqué de presse du département du Trésor.

Cette licence – détaille le texte – « indique que les personnes américaines sont autorisées à fournir des biens et services pour certaines activités, comme spécifié dans la GL 41, et que les personnes non américaines ne courent généralement pas le risque d’être exposées aux sanctions américaines ».

Dans le texte, le gouvernement américain salue également les progrès du dialogue entre le gouvernement national et le secteur de l’opposition.

« Les États-Unis saluent et soutiennent la réouverture des négociations (…) dans le cadre de notre politique de longue date de soutien à la restauration pacifique de la démocratie », indique le texte.

Ce deuxième accord partiel vise à récupérer les ressources légitimes appartenant à l’État vénézuélien et bloquées par les sanctions contre le pays, afin de répondre aux besoins sociaux et aux problèmes de services publics.

Auparavant, le chef de la délégation gouvernementale et président de l’Assemblée nationale, Jorge Rodríguez, a souligné qu’avec la signature de cet accord, le gouvernement national récupère plus de trois milliards de dollars, qui seront utilisés comme fonds pour les services sociaux de la société.

Source: Laiguana – Traduction: Romain Migus