Les 51000 électeurs de Trinidad et Tobago se sont déplacés aux urnes pour élire les 12 représentants au parlement de l'île caribéenne.

Les deux principaux partis politiques, le Mouvement national du peuple (PNM) et les Patriotes démocratiques progressistes (PDP), se sont partagé chacun 6 députés, une situation que Trinidad et Tobago n'avait pas connu depuis 20 ans. En effet, le parlement n'a pas de dispositions constitutionnelles pour ce scénario, et toute tentative d'ajustement serait probablement considérée comme injuste et peu respectueuse des électeurs.

Il s'agit d'une défaite pour le PNM qui contrôlait 10 des 12 circonscriptions dans l'Assemblée sortante, tandis que les Patriotes Démocrates Progressistes se partageaient les deux autres.

Les élections législatives se sont déroulés en parallèle avec des élections municipales dans cinq circonscriptions. Le PNM gagnant dans deux, élections locales et leurs concurrents de l'UNC remportant trois des cinq scrutins locaux.

 

Source: Les 2 Rives