Luis Arce Les2Rives

Le président élu de la Bolivie, Luis Arce, a laissé entrevoir l’application de certaines mesures dès son entrée en fonction le 8 novembre.

«La première mesure économique que nous allons appliquer pour sortir de cette crise sera le bon contre la faim de 1 000 Boliviens (environ 150 dollars)» a signalé le président élu dans des déclarations à la presse.

Il a ajouté que trois projets de loi ayant trait à la réduction de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) pour les paiements par carte de crédit de 13% à 8%, en plus d'encourager le remboursement de la TVA pour les personnes à faible revenu.

En matière de politique étrangère, Luis Arce a souligné ne pas être d’accord avec ce que le gouvernement de facto a fait avec Cuba et avec le Venezuela et annoncé que son administration reprendra relations diplomatiques avec ces deux pays.

De même, il a exprimé son intention de relancer l'exploitation de l'usine d'urée et d'ammoniac, qui a été arrêtée par le gouvernement de facto. Cette décision a entraîné des pertes estimées à 160 millions de dollars.

De même, il a réitéré l'intention de lutter pour ne pas dévaluer le peso bolivien, et dans le cas où il le ferait, «qu'il soit au niveau le plus bas possible», les ministères éliminés sous le gouvernement de facto comme le ministère de la Culture et le ministère des Sports, seront également rétablis.

 

Source: Radio Havana Cuba