L'interdiction des visites dans les établissements pénitentiaires et l'isolement des prisonniers nouvellement arrivés par rapport aux autres sont des mesures qui doivent être strictement appliquées.

Les unités pénitentiaires d'Haïti ont commencé à renforcer les mesures de contrôle sanitaire interne mercredi après que la présence de symptômes de type Covid-19 ait été détectée chez une centaine de détenus, selon les médias haïtiens.

L'une des mesures prises par les autorités pénitentiaires depuis le début de l'épidémie de coronavirus a été l'interdiction des visites, pour éviter la contagion entre les détenus, qui est maintenue dans un strict respect.

De même, les prisonniers nouvellement arrivés étaient isolés du reste des détenus dans les établissements pénitentiaires.

Les médias locaux ont rapporté qu'au moins 133 des 509 prisonniers de la prison de Jacmel (dans le sud-est du pays) souffrent de fièvre et de maux de tête, malgré les restrictions imposées.

"Beaucoup de ces prisonniers souffrent d'asthme, de tuberculose, de malnutrition et du VIH/SIDA", a déclaré Jean Jeudy, coordinateur des droits de l'homme pour l'organisation Société Macaya, à un média local.

M. Jeady a également exprimé son inquiétude quant à la vulnérabilité de la population carcérale dans ce pays des Caraïbes, où le Covid-19 a explosé ces derniers jours.

Au 25 mai, le ministère haïtien de la santé avait confirmé 1 264 cas de Covid-19, dont 34 sont morts et seulement 22 se sont rétablis.

Source: Telesur

Traduction: Romain Migus