Le procureur général du Venezuela, Tarek William Saab, a fait état vendredi de la délivrance de mandats d'arrêt et du gel des avoirs à un groupe de personnes proches le député de l'opposition Juan Guaidó, pour leur relation présumée avec la rétention de l'or vénézuélien à la Banque d'Angleterre et pour leur protagonisme dans l'offre de cession du territoire en revendication de l'Esequibo au Guyana.

William Saab a indiqué que ces ordres sont dirigés contre Ricardo Adolfo Villasmil, Giacoma Cuius Cortesia, Manuel Rodríguez Armesta, Nelson Andrés Lugo et Carlos Antonio Suárez, qui ont été autoproclamés par Juan Guaido comme membres du conseil d'administration fictif de la Banque centrale du Venezuela (BCV), sans que cela ait la moindre validité juridique.

Cette mesure a également été prise à l'encontre de José Ignacio Hernández, Irene De Lourdes Loreto et Geraldine Afiuni, qui sont de "faux fonctionnaires du bureau du procureur spécial (une position qui n'existe pas dans la Constitution)".

Les crimes reprochés sont : la trahison, l'usurpation de fonctions et l'association pour commettre des crimes.

Neumann, l'or et Esequibo

Le procureur a également annoncé les mandats d'arrêt contre Vanessa Neumann, la "représentante" de Guaidó au Royaume-Uni, qui, selon Caracas, est liée à l'offre de remettre l'Esequibo au Guayana ; ainsi que Julio Borges et Carlos Vecchio, qui sont déjà des fugitifs de la justice vénézuélienne.

Cette décision a été prise après que la Haute Cour britannique ait annoncé jeudi dernier qu'elle permettrait à Guaidó, et non à l'État vénézuélien, d'avoir accès aux 31 tonnes d'or du pays sud-américain, évaluées à 1,8 milliard de dollars, qui sont détenues par la Banque d'Angleterre.

De même, la veille, la vice-présidente vénézuélienne Delcy Rodriguez a dénoncé dans une conférence de presse les prétendues négociations de Neumann avec Guaidó, à qui elle aurait demandé, en échange de la reconnaissance comme "président", les réserves d'or vénézuéliennes et le territoire d'Esequibo.

 

Source: RT - Traduction: Romain Migus