Le président du Mexique, Andrés Manuel López Obrador, a supervisé aujourd'hui au Tabasco la nouvelle raffinerie de Dos Bocas, et a souligné l'avancement des travaux malgré les intempéries et la pandémie de Covid-19.

Après une visite de la zone en construction, le président a déclaré que les travaux serviront à être autosuffisants en énergie sans que cela signifie une rupture des relations avec les autres pays.

Le président mexicain a expliqué qu'il est nécessaire de réaliser ce projet d'infrastructure car le Mexique ne veut pas dépendre de pays étrangers en ressources stratégiques comme celles du secteur énergétique.

Il a reconnu que, bien que le monde actuel soit globalisé, il vaut mieux consommer ce qui est produit dans le pays.

Le président a déclaré: "Cela ne signifie pas qu'il faille rompre les relations avec un pays, nous maintiendrons toujours une politique d'une manière particulière, une relation de respect et de coopération avec le peuple et le gouvernement des États-Unis".

Comme le font les pays démocratiques, nous devons lutter pour notre indépendance économique, a-t-il dit.

Dans son discours, le secrétaire à l'énergie, Rocio Nahle, a indiqué qu'à ce jour, 15,527 milliards de pesos ont été investis dans le projet et plus de 8 000 emplois ont été créés.

 

Source: Prensa Latina - Traduction: Romain Migus