Le gouvernement argentin a annoncé lundi, par l'intermédiaire du ministère de l'économie, que le délai pour renégocier les 66,3 milliards de dollars qui ont été émis dans le cadre du régime de législation étrangère est prolongé jusqu'au 12 juin.

Dans une déclaration du ministère, il est précisé que "depuis la précédente extension de l'invitation, la République a été activement engagée dans des discussions avec différents groupes d'investisseurs, a avancé dans d'éventuels ajustements et a reçu des commentaires des investisseurs, ainsi que d'autres suggestions sur les différentes façons d'améliorer la valeur de recouvrement".

Il note également que "compte tenu de la déclaration technique du 1er juin 2020 des services du Fonds monétaire international (FMI), la République évalue la possibilité d'apporter de nouveaux ajustements dans le but de maximiser le soutien des investisseurs tout en préservant ses objectifs de viabilité de la dette.

Pour sa part, le FMI estime que le plan présenté par l'Argentine pour renégocier la dette est conforme à la viabilité de la dette. Dans le communiqué technique publié par l'agence, ils déclarent que "le rétablissement de la viabilité de la dette publique avec une forte probabilité est essentiel pour que l'Argentine retrouve une croissance économique durable et inclusive.

L'offre présentée par le gouvernement argentin prévoit de commencer les paiements en suspens en 2023 avec une réduction de 62 % des intérêts et une amélioration de 3,6 milliards de dollars en capital.

 

Source: Telesur - Traduction: Romain Migus