L'Alliance Bolivarienne pour les Peuples de Notre Amérique-Traité de Commerce des Peuples (ALBA-TCP) a condamné lundi les nouvelles mesures unilatérales imposées par le Gouvernement des Etats-Unis (USA) au Nicaragua.

Le communiqué officiel de l'ALBA-TCP souligne que les annonces du secrétaire d'Etat des Etats-Unis Mike Pompeo sont « des sanctions d'ingérence, coercitives, unilatérales qui violent le Droit International. »

« L'Alliance condamne la mise en place de cette sorte d'actions pendant une pandémie mondiale car cela met en évidence une très grave absence d'éthique et d'humanité du Gouvernement étasunien tout en étant une mesure erratique et désespérée qu'il a voulu appliquer aux Gouvernements progressistes d'Amérique Latine et des Caraïbes, » dit le texte.

Les nouvelles mesures illégales et unilatérales sont dirigées contre le chef des Forces Armées du Nicaragua, Julio César Avilés, et le ministre des Finances, Iván Acosta.

L'ALBA-TCP appelle la communauté internationale à « condamner cette sorte d'intimidations » et à « défendre les principes du respect de la souveraineté, de le libre autodétermination et de l'indépendance des Etats. »

Elle affirme également sa solidarité et son soutien aussi bien au Gouvernement du Nicaragua qu'à son peuple « engagés envers la paix et le développement de politiques d'unité nationale par le dialogue. »

Le Gouvernement des Etats-Unis a mis en place une campagne de mesures coercitives et de menaces contre des pays comme le Venezuela, Cuba et le Nicaragua pendant la pandémie.

 

Source : Telesur

Traduction : Françoise Lopez