Les fortes pluies enregistrées ces dernières semaines dans au moins quatre départements de Bolivie ont laissé 13.000 familles affectées et sinistrées, a informé ce lundi le vice-ministre de la défense civile, Juan Carlos Calvimontes.

Selon l'évaluation de l'agence, les plus grands dommages causés par les inondations des rivières se sont produits dans les départements de Cochabamba, Chuquisaca, Beni et Tarija, qui restent en alerte rouge.

Selon M. Calvimontes, le fleuve Bermejo a causé des dommages similaires à Tarija, tandis que les cinq autres départements du pays sont en alerte orange en raison des inondations.

Le président bolivien Luis Arce a demandé aux autorités de la défense civile de se rendre dans ces territoires pour trouver des solutions aux éventuelles catastrophes causées par les récentes pluies et tempêtes de grêle.

Suite à la demande du président, le vice-ministre de la défense civile a indiqué que l'organisation mobilise des machines et des fournitures pour réparer les dommages structurels et fournir une aide humanitaire dans trois zones des départements de La Paz, Cochabamba et Tarija.

Le bureau d'État du Service météorologique et hydrologique national (Senhami) a prédit que les fortes tempêtes dureraient jusqu'au week-end prochain.

La saison des pluies en Bolivie dure généralement de novembre à mars.

 

Source: Telesur - Traduction: Romain Migus