Fermeté maximale pour les membres des gangs au Salvador

[TTW_POST_TERMS_ICON taxonomy="post_tag" ]
29 mars 2022
[TTW_POST_TERMS_ICON taxonomy="post_tag" ]

La police nationale du Salvador (PNC) a indiqué qu’elle avait capturé un total de 576 membres de gangs dans le cadre du régime d’urgence approuvé par l’Assemblée législative pour faire face à une vague de violence et d’assassinats.

« Près de 600 captures en deux jours seulement… Et le REGIME D’EXCEPTION dure 30 jours, prolongeable ! Et ne pensez pas qu’ils vont être libérés », a déclaré le président salvadorien Nayib Bukele sur son compte Twitter.

Il a également adressé un message à la communauté internationale qui « s’inquiète pour ses petits anges ». « Venez leur apporter de la nourriture, car je ne retirerai pas le budget des écoles pour nourrir ces terroristes », a-t-il déclaré.

M. Bukele a ajouté qu’ils allaient rationner la même nourriture que celle qui est actuellement donnée aux criminels et a précisé que les personnes nouvellement capturées en profiteraient également.

Pour sa part, le vice-ministre de la Justice et directeur général des centres pénaux AdHonorem, Osiris Luna Meza, a expliqué que l’ordre de rationnement alimentaire du président sera immédiatement respecté.

« Ils auront deux repas par jour et le menu sera révisé pour qu’il soit moins coûteux dans les prisons de haute et de basse sécurité », a-t-il déclaré.

Le président a également ordonné à Luna de décréter l’état d’urgence maximum dans toutes les prisons de sécurité et de haute sécurité, avec toutes les cellules fermées toute la journée, sept jours sur sept, sans pouvoir sortir dans la cour.

« Message aux gangs : à cause de vos actions, maintenant vos potes ne pourront plus voir un rayon de soleil », a-t-il ajouté.

Le régime d’urgence a été demandé au législatif par le président à l’Assemblée législative et après avoir été approuvé, il est entré en vigueur ce dimanche avec la sanction de Nayib Bukele et la publication dans le Journal officiel. Le régime durera 30 jours.

Le gouverneur a déclaré que la vie continuera normalement pour la grande majorité des gens, comme les services religieux, les événements sportifs, le commerce, les études, etc…, sauf s’ils sont membres de gangs ou considérés comme suspects par les autorités.

 

Source: Telesur – Traduction: Romain Migus