Élections présidentielles en Colombie: vers un 2e tour Petro-Hernandez

[TTW_POST_TERMS_ICON taxonomy="post_tag" ]
30 mai 2022
[TTW_POST_TERMS_ICON taxonomy="post_tag" ]

Le sénateur et ancien maire de Bogotá Gustavo Petro a remporté le premier tour de la présidentielle en Colombie avec plus de 40 % des voix, mais devra disputer un second tour avec le millionnaire présenté comme un indépendant de la politique traditionnelle, bien qu’il soit maire de Bucaramanga, Rodolfo Hernández qui a totalisé 28 %, selon un décompte préliminaire publié dimanche 29 mai 2022.

Avec 99,9 % des votes comptabilisés, le parlementaire de 62 ans pourrait devenir le premier représentant de la gauche à gouverner la Colombie, mais pour cela il devra encore battre Hernández (77 ans) le 19 juin 2022, au milieu d’une campagne électorale marquée par la polarisation et la tension politique.

Au début de la journée, il y avait deux questions principales concernant l’avenir électoral. La première était de savoir si le Pacte historique avec Gustavo Petro et Francia Márquez serait suffisamment fort pour l’emporter dès le premier tour avec plus de 50 % des voix ; ce qu’il n’a cependant pas atteint, bien que ce soit un excellent résultat pour la gauche avec 40,32 %, équivalent à 8 527 768 voix.

La deuxième question portait sur l’identité du candidat qui disputerait le second tour à Gustavo Petro, que tous les sondages plaçaient au second tour. Cette question a été résolue lorsque Rodolfo Hernández, présenté comme un candidat populiste et indépendant, est arrivé en tête en deuxième position.

M. Petro a déclaré qu’avec ce résultat, ils sont à un million de voix de gagner l’élection au second tour.

Le principal candidat du second tour, Gustavo Petro, âgé de 62 ans, est économiste de formation, diplômé de l’Université de l’Externado et titulaire d’un diplôme d’études spécialisées en développement, population et environnement de l’Université catholique de Louvain.

Dans les années 1980, il a été membre du mouvement M-19, une organisation de guérilla urbaine colombienne qui a vu le jour pour réclamer la démocratie. Après sa démobilisation à la suite d’un accord de paix avec le gouvernement de l’époque en 1990, Petro a rejoint la politique institutionnelle.

Il a fondé le parti politique Alianza Democrática M-19, d’où il a participé à la rédaction de la Constitution de 1991 et est devenu membre de la Chambre des représentants. Cependant, il n’a pas été réélu et ce n’est qu’en 2002 qu’il a tenté à nouveau d’obtenir un siège. Lors de ces élections, il est devenu le député bénéficiant du plus grand soutien électoral du pays.

Au cours de cette législature, il s’est distingué comme l’un des principaux opposants au gouvernement du président de l’époque, Álvaro Uribe, notamment dans le cadre de projets tels que le statut antiterroriste et la réforme constitutionnelle qui ont permis la réélection d’Uribe.

En 2005, Gustavo Petro a soutenu la création du parti politique Polo Democrático Alternativo (Pôle démocratique alternatif), qui lui a valu un siège au Sénat colombien en 2006. La projection réalisée a facilité sa présentation en tant que candidat à la présidence lors des élections de 2010, où il a été le troisième candidat le plus voté.

Il a ensuite quitté le Polo Democrático pour fonder son propre parti, avec lequel il est devenu maire de Bogotá en 2011. Six ans plus tard, il lance à nouveau sa candidature à la présidence pour le mouvement Colombia Humana, avec lequel il parvient au second tour, où il est battu par le président actuel, Iván Duque.

Rodolfo Hernández est ingénieur civil de profession, le candidat à la présidence est né le 26 mars 1945 à Santander.

En 2015, il se présente de manière surprenante à la mairie de Bucaramanga, finance sa campagne, reçoit le soutien de l’ancien président Álvaro Uribe et défait les machines politiques, devenant ainsi le maire des habitants de Bucaramanga avec le slogan  » Logique, éthique et esthétique « .

Sa course à la Casa de Nariño a débuté le 29 juin 2021 en tant qu’indépendant après avoir recueilli un million de signatures et sous l’égide d’un mouvement politique qu’il a fondé, la Ligue des gouvernants anticorruption (Liga de Gobernantes Anticorrupción).

Le second tour des élections aura lieu le 19 juin.

 

Source: Telesur – Traduction: Romain Migus