Le gouvernement costaricien a déclaré mardi la population afro-costaricienne d'intérêt public, ce qui inclut la promotion de l'identité culturelle, la langue, la tradition historique, la culture et la cosmovision de cette communauté.

Le décret a été signé par le président Carlos Alvarado Quesada et les ministres de la présidence, Giannina Dinarte, et de la culture et de la jeunesse, Sylvie Durán, lors d'une session du Conseil de gouvernement dans la ville caribéenne de Limón.

"Nous reconnaissons la force inlassable de ces femmes et de ces hommes d'ascendance africaine qui ont défié l'histoire, les lois et l'injustice pour leur liberté", a déclaré Alvarado Quesada, en rendant hommage aux personnes en question.

Dans le cadre de la Journée de la culture afro-costaricienne, cette action comprend la création d'un groupe de travail pour le processus de reconnaissance des peuples tribaux afro-costaricains.

La table ronde sera dirigée par le premier vice-président, Epsy Campbell, et son objectif sera d'établir un mécanisme permettant d'identifier ces populations et de les reconnaître par la suite.

La ministre de la Culture et de la Jeunesse a déclaré, pour sa part, que "garantir l'équité et l'accès aux droits des populations historiquement vulnérables nécessite un travail actif de la société dans son ensemble en termes de reconnaissance sociale". Elle a souligné que des mécanismes doivent être mis en place pour permettre les changements nécessaires.

 

Source: Telesur - Traduction: Romain Migus