Le 8e congrès du PCC, le Parti Communiste de Cuba analysera les résultats économiques et sociaux du quinquennat précédent, ainsi que les projections de travail pour les années à venir, a fait remarquer aujourd'hui le journal Granma.

La réunion prévue du 16 au 19 avril portera sur l'étude des documents relatifs aux obtenus dans la période allant de 2016 à 2020 et à l'actualisation du modèle de développement, annonce Granma.

Tout cela, afin d'assurer la continuité et l'irréversibilité du socialisme et de progresser dans l'amélioration de la qualité de vie de la population, étroitement liée à la formation de valeurs éthiques et politiques dans la citoyenneté, indique le journal.

Granma rappelle que ces années ont été marquées par des difficultés de diverses natures, aggravées par le renforcement du blocus économique, commercial et financier imposé à la nation caribéenne, en plus de problèmes structurels et de déficiences internes.

De 2016 à 2019, l'économie cubaine a connu une croissance discrète du Produit Intérieur Brut, à un taux de 1% en moyenne annuelle; et, pour 2020, on estime une contraction aux alentours de 11%, en raison de l'impact du blocus et de la pandémie de Covid-19.

Toutefois, le pays «a démontré sa capacité de résilience, ce qui a permis de préserver les acquis sociaux, sans renoncer aux objectifs de développement prévus et au soutien solidaire aux autres peuples», indique l’organe officiel du PCC.

Les délégués au Congrès, représentant tout le peuple, discuteront des politiques adoptées depuis la sixième réunion de l'organisation politique jusqu'à ce jour, et seront informés de la mise en œuvre des lignes directrices pour l'actualisation du modèle socialiste cubain, dont 70% ont été mises en œuvre ou sont en cours.

De 2016 à 2021, les politiques et mesures approuvées comprennent ce que l'on appelle la Tâche «Mise en Ordre», en référence à l'unification monétaire et cambiaire, à la réforme des salaires et des prix, et à l'élimination des subventions et des gratifications indues, considérée comme l'un des plus grands processus économiques de l'histoire du pays, selon Granma.

A cet égard, le journal a noté que le processus a compté sur les conseils et l'attention permanente du Parti, de l'Etat et du Gouvernement, ce qui a permis d'apporter les corrections nécessaires en temps voulu.

Le 8e congrès du Parti permettra également de mettre à jour la conceptualisation du modèle économique, avec des modifications pour une plus grande cohérence avec les fondements et les termes inclus dans l'actuelle Constitution de la République.

L'événement portera également sur le plan national de développement économique et social jusqu'en 2030.