Le président bolivien Luis Arce a annoncé que 5,2 millions de doses du vaccin russe Sputnik V, seront disponibles au cours du premier trimestre de cette année.

Le président sud-américain, qui a pris les rênes du pays en pleine crise sanitaire du Covid-19, gérée de façon erratique par le gouvernement de facto de Jeanine Áñez (2019-2020), a également annoncé un effort gouvernemental pour "acquérir des tests de diagnostic, afin que les municipalités n'en assument pas le coût".

L'annonce d'Arce intervient après que la Bolivie ait enregistré le vaccin Sputnik V sans essais cliniques supplémentaires dans le pays et sur la base des résultats des essais menés en Russie.

Selon le Fonds d'investissement direct russe, "l'enregistrement a été fait dans le cadre d'une autorisation d'utilisation d'urgence. Le vaccin a été approuvé par l'Agence nationale des médicaments et des technologies de la santé de l'État plurinational de Bolivie sans essais cliniques supplémentaires en Bolivie".

Le Fonds a rappelé que Sputnik V a été enregistré le 23 décembre dernier par le régulateur argentin ANMAT selon une procédure similaire.

L'organisation russe a également annoncé que "les données obtenues lors de la troisième phase des essais cliniques en Russie ont également été acceptées par les autorités réglementaires de Serbie et du Belarus pour enregistrer et commencer la vaccination de la population avec le vaccin Sputnik V".

Kirill Dmitriev, directeur exécutif du Fonds, cité dans la déclaration, a déclaré que "l'enregistrement de Sputnik V en Bolivie permettra de sauver de nombreuses vies et de prévenir la propagation du coronavirus grâce à un vaccin sûr et efficace basé sur une plateforme éprouvée de vecteurs adénoviraux humains.

Le 30 décembre, le Fonds russe pour l'investissement direct et la Centrale bolivienne pour l'approvisionnement en santé et l'assainissement (CEASS) ont annoncé un accord pour fournir 5,2 millions de doses de Sputnik V au pays, afin d'inoculer 2,6 millions de personnes, couvrant 20 % de sa population.

 

Source: Telesur - Traduction: Romain Migus