Le juge de la Cour suprême fédérale du Brésil, Edson Fachin, a annulé lundi tous les jugements rendus contre l'ancien président de la nation, Luiz Inacio Lula da Silva, dans l'affaire Lava Jato, lui permettant de participer aux élections de 2022.

Le juge Fachin a souligné dans le communiqué officiel que "la nullité ne concerne que les actes de décision pris dans les actions pénales respectives, y compris la réception des accusations, et le tribunal compétent doit décider de la possibilité de valider les actes d'instruction".

M. Fachin a également rappelé que le 13e tribunal fédéral de district de Curitiba, qui a inculpé l'ancien président brésilien, n'était pas compétent pour le condamner, "les actions n'ont pas pu avoir lieu à Curitiba, car les faits signalés ne sont pas directement liés au projet de détournement de fonds de Petrobras", a-t-il ajouté.

"Avec les récentes décisions rendues au niveau de la Cour suprême fédérale, il n'est pas possible de soutenir que seul le cas du patient actuel devrait avoir la compétence accordée par la 13e Cour fédérale de Curitiba. Dans le contexte de la macro-corruption politique, il est aussi important d'être impartial que de ne pas être partisan", a déclaré M. Fachin.

Les procédures seront analysées par la Cour fédérale du district fédéral, qui sera chargée de décider si les actes accomplis dans les trois procédures peuvent être validés ou non. L'ancien président Luiz Inácio Lula da Silva pourrait se présenter à nouveau aux élections présidentielles au nom du Parti des travailleurs (PT) qui se tiendront en 2022.

 

Source: Telesur - Traduction: Romain Migus