Dimanche 26 janvier 2020, ont eu lieu au Pérou des élections législatives extraordinaires. Elles font suite à une crise politique qui a commencé en 2018 avec la destitution du président élu, Pedro Pablo Kuczynski, pour corruption. Martin Vizacarra, son vice-président avait été nommé à la présidence du pays. Si ça ne vous parle pas, vous pouvez vous mettre à jour en relisant notre article ici

Le 30 septembre, après avoir essuyé une tentative de putsch parlementaire, le président Vizcarra a dissous l'Assemblée Nationale et convoqué des élections parlementaires extraordinaires et anticipées. Toujours pour vous rafraichir la mémoire, nous vous conseillons notre vidéo d'explication d'alors

Les résultats du 26 janvier 2020 font apparaitre un parlement extrêmement fragmenté avec aucune majorité forte. Cela augure une instabilité politique à venir et une réorganisation des alliances en vue des élections générales de 2021. Pour analyser la situation, nous sommes avec Anahi Durand, sociologue, professeur à l'Université San Marcos de Lima.